Skip to Content
Polyarthrite
Question 703
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 703

mark2_2.gif

Bonjour,

Je suis une femme de 39 ans, célibataire, souffrant de la polyarthrite
rhumatoïde.
Depuis presque 4 ans j’étais
sous Plaquenil. ça fait presque 3ans
 2 comprimés le soir, y compris Medrol
1comprimé le matin.

Normalement vis-à-vis, la douleur a diminué mais j’avais toujours la VS
élevée. Depuis 1 semaine, je suis sous APRANAX 275MG ET salazopyrine en –tabs SEULEMENT,
LA DOULEUR persiste toujours
  et les
effets secondaires : d
émangeaisons et dilatation
des pieds.

Ça m’inquiète vraiment. Je voudrais savoir est-ce qu’il y a un traitement spécifique
pour cette maladie ?.

Courtoises salutations

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

La lecture de ce site démontre que,
pour ce qui est de la polyarthrite rhumatoïde, il y a deux problèmes majeurs.
Le premier est celui du
diagnostic de
certitude
de la maladie. Le second est celui du choix et du suivi du traitement médicamenteux.

Dans votre cas particulier, nous admettons que le
diagnostic de certitude a pu être posé, même si vous ne nous apportez pas de
détails sur ce plan.

En ce qui concerne le traitement, il importe de faire la
différence entre les
médicaments
anti-inflammatoires et antalgiques
(qui ne font que diminuer les phénomènes
inflammatoires et la douleur, quelles qu’en soit les causes) et les traitements
qui ont l’ambition d’agir sur la polyarthrite elle-même, sur son évolution pour
être plus précis. Ces derniers sont classés sous le nom de
traitements de fond.

Dans la première catégorie, vous avez reçu du Medrol, qui est un dérivé de la
cortisone, vraisemblablement à la dose de 4 mg par jour, puis de l’
Apranax, anti-inflammatoire et
antalgique non cortisoné (en arrêtant le Medrol ?).

Comme traitement de fond, on vous a donné pendant près de
trois ans du
Plaquenil,
anti-malarique qui a démontré une certaine efficacité dans la polyarthrite,
mais qui a été par la suit un peu délaissé avec l’apparition de traitements
plus actifs. La
Salazopyrine (sulfasalazine) est un de
ceux-ci, mais il faut compter plusieurs semaines pour que ses effets se
manifestent.

En consultant les réponses  143, 306,
327 et 370,
vous verrez qu’il y a en fait tout un arsenal de traitements de
fond. Mais il faut dire que ces médicaments sont
d’autant plus difficiles à manier qu’ils sont plus efficaces.
Certains sont même réservés à des centres spécialisés. Les traitements
biologiques, d’utilisation récente, ne peuvent être administrés qu’après échec
des traitements classiques.

En fait, votre message ne
nous permet pas de savoir où vous habitez.
Nous
ne
savons pas si vous avez la
possibilité d’avoir accès à un centre spécialisé de
rhumatologie, ce qui
 
permettrait une évaluation précise de la sévérité de votre maladie
articulaire. Un avis spécialisé pourrait préciser aussi l’efficacité des
traitements appliqués grâce à des bilans réguliers.

 

Merci pour votre réponse.

Ce qui vraiment me tracasse ; en dépit de cette civilisation et la
progression de la médecine dans tous les domaines ; mais jusqu’à
maintenant ils n’ont pas trouvé un traitement efficace pour la polyarthrite
rhumatoïde
  après toutes ces
études ; hélas.

Je voudrai vous demander si les vitamines pour les articulations tel que
OSCART glucosamine sont efficaces pour une personne atteinte de polyarthrite rhumatoïde.

Courtoises salutations.

OSCART est le nom commercial d’un complément alimentaire à base de sulfate de glucosamine, qui a été proposé pour améliorer la « souplesse
articulaire » et l’état du cartilage dans l’arthrose. Son efficacité est
très discutée dans cette indication. Mais une chose est certaine :
un tel produit ne peut pas être un
traitement de la polyarthrite
rhumatoïde.

Comme nous le disions dans notre première réponse, il
existe par contre toute une série de traitements de fond qui ont fait leur
preuve dans le traitement de cette maladie. Il appartient au rhumatologue
expérimenté de définir le diagnostic de certitude de la polyarthrite
rhumatoïde, son degré d’agressivité et le programme thérapeutique adéquat.

Nous croyons savoir qu’il existe aussi dans votre pays
des rhumatologues qui peuvent maîtriser de tels traitements (en particulier
ceux qui ont pu compléter leur formation en France).

 

Bonjour,
j’ai été très contente de votre réponse pour toutes mes questions.

Donc voila ça fait 10 jours j’ai fait des analyses de
sang il s’est avéré que la tgo et la tgp dépassaient le taux normale mon
rhumatologue a arrêté tout de suite la salazoprine il ma mis sous
plaquenil 200mg  02 comp/j.

Là  je sens qu’il y
a une grande amélioration même la
douleur a  beaucoup diminué.
Je voudrais avoir votre avis sur le plaqueni et ses effets. En même temps, je sais
que Oscart c’est des vitamines, dans mon cas est-ce que  je dois faire une cure de3 mois?
Merci pour votre compréhension.

Dans de rares cas, la Salazopyrine peut altérer
passagèrement les tests de la fonction hépatique. C’est dans ce sens que votre
médecin a contrôlé les SGOT et SGPT, deux enzymes hépatiques. Nous ne savons
pas si ces enzymes étaient sévèrement touchées, mais votre médecin a choisi par
prudence d’interrompre le traitement de Salazopyrine et de reprendre le
traitement de Plaquenil.

Comme nous le disions dans
une réponse précédente, le Plaquenil est délaissé dans notre pays, pour le
traitement de la polyarthrite, car nous disposons de traitements de fond plus
efficaces. Dans votre cas particulier, il appartient à votre médecin de choisir
le traitement de fond adéquat, en fonction de l’agressivité de votre maladie et
surtout des disponibilités que vous avez dans votre pays.

Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022