Skip to Content
Polyarthrite
Question 722 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 722

Question: 

Cela fait déjà plusieurs mois que j’ai très mal au poignet droit et la douleur remonte jusqu’à l’épaule et aux cervicales. J’ai des douleurs atroces au poignet et au coude accompagnées de fourmillement aux bout des doigts, douleurs dans toutes les phalanges et d’engourdissement du bras. Je laisses tout tomber, je n’arrive pas à tenir un simple stylo ou une feuille tellement les douleurs sont terribles, je n’arrive même pas à faire la vaisselle ou faire la cuisine par exemple éplucher une carotte ou une pomme de terre; je ne dors même pas la nuit avec toutes ces douleurs. Mon médecin m’a déjà fait une radio et rien puis il m’a envoyé faire un EMG et rien de trop alarmant pour l’instant. Le spécialiste m’a juste recommandé de porter une atelle la nuit pour ne pas que je me fasse mal. Je fais de la physio 2 fois par semaine mais mon état aggrave chaque jour car les douleurs sont de plus en plus fortes et maintenant depuis déjà 1semaine je dois me faire des compresse de glace tellement cela me fait mal. Ma cousine m’a parlé de la scintigraphie car elle a dû en faire une cette semaine et elle m’a dit que je devrais demander à mon médecin pour m’envoyer en faire une vu l’état de mon poignet très enflé et comme déformé. Que me conseillez-vous de faire ? Merci de votre compréhension. En attendant une réponse de votre part je vous prie d’agréer mes sincères salutations.

Réponse: 

Pour essayer de nous approcher d’un diagnostic, il nous manque beaucoup d’éléments. Nous ne connaissons pas votre âge, nous ne savons rien de votre histoire médicale antérieure, nous ignorons le résultat de votre examen clinique, de même que celui d’éventuels examens de laboratoire.

Les douleurs que vous ressentez depuis plusieurs mois concernent apparemment uniquement le membre supérieur droit, avec un maximum au niveau du poignet et du coude, mais avec une extension jusqu’à l’épaule et à la nuque. Vous décrivez en outre des sensations de fourmillements dans les doigts (tous les doigts de cette main droite ?) et d’engourdissement  du bras. C’est en  raison de cette extension à tout le bras, de ces fourmillements et de cet engourdissement, que votre médecin à envisagé une origine neurogène (compression d’un nerf) et a demandé à un neurologue de procéder à un EMG. D’après ce que vous nous dites, cet examen n’a apparemment pas apporté la solution.

Cependant, les douleurs s’aggravent. Ce n’est qu’en fin  de message que vous nous donnez le renseignement le plus important : ce poignet droit est « très enflé et comme déformé ». Ceci nous donne à penser qu’il y a une réaction de type inflammatoire au niveau de ce poignet droit. L’enflure qui en résulte est susceptible de comprimer le nerf médian au niveau du canal carpien et de provoquer non seulement des fourmillements des doigts (en principe les trois premiers doigts et la moitié du quatrième), mais aussi des douleurs ascendantes, jusqu’à la racine du bras.

Si ces phénomènes inflammatoires sont confirmés par l’examen clinique, il reste à en définir l’origine. Sur ce plan, seul l’examen d’un spécialiste en rhumatologie permettra de préciser le diagnostic et de décider des examens complémentaires à réaliser. Vous nous dites que vous avez déjà eu une radiographie (de ce poignet ?), mais nous n’en connaissons pas le résultat. Il peut arriver que la seule radiographie classique ne suffise pas et doive être complétée par une autre méthode d’imagerie.

La suite nous intéresse…

Complément

Bonjour,
Je suis agée de 31 ans, examens par prise de sang tous bons, par contre examen de la thyroïde (travaille trop), les taux de mon TSH à 0,1 et TSH sensible à 0,084 sont trop bas.
Mon médecin m’a envoyé voir un spécialite qui va faire une écoqui est normale, puis m’a effectué un examen pour stimuler la thyroïde, mais les taux n’ont pas augmenté. Il m’a dit que j’avais une légère hypothyroïdie mais qu’il n’allait pas traiter pour le moment, que d’ici mars il fallait demander à mon médecin pour recontrôler la thyroïde. Si les taux sont toujours pareils, il allait me refaire l’examen de stimulations et si les taux sont bas, il allait traiter.
En ce qui concerne la radio au poignet, le médecin m’a répondu qu’on ne voit pas toujours tout sur une radiographie.
Ce qu’il a fait, cela était de continuer la physio et ensuite il verrait.
Je fais la physio, mais à chaque fois qu’elle me touche l’os, cela me fait de plus en plus mal ainsi qu’au coude, j’en avais tellement marre de ces douleurs que je lui ai demandé de m’envoyer faire une scintigraphie osseuse et maintenant j’attends les résultats.
En fait, je suis tombée plusieurs fois sur ce poignet, mais il y a de cela 5 ans j’ai dévalé les escaliers, j’ai trébuché et je suis tombée en avant sur la tête la première, résultats de la chute : la cheville foulée et les deux bras tout bleus et ça me faisait mal mais je ne suis pas allée à l’hôpital, j’ai juste pris de l’arnica pendant 4 jours et les bleus ont disparus petit à petit. Je ne sais pas si ça vient de là et il y a de cela 2 ans aussi, je suis tombée des escaliers mais cette fois-ci sur les fesses et je me suis retenue avec les mains j’ai dû sûrement me faire mal. Et j’ai subi de très violentes agressions conjugales par mon ex-mari de 1996 à 2003, alors voilà est-ce que ça vient de là aussi ? J’en sais rien.
Je vois actuellement une doctoresse de la consultation des douleurs qui travaille avec une psychologue.
J’ai su par ma maman que du côté de mon père, sa tante du côté maternel était atteinte d’une maladie des os, mais je ne sais pas quoi.
J’attends avec impatience de vos nouvelles.
Coordialement.

Réponse

Les renseignements complémentaires que vous nous donnez dans ce second message nous orientent peut-être vers la cause de ces phénomènes inflammatoires que vous décriviez, et de ces douleurs qui remontent jusqu’à la racine de ce membre supérieur droit.

Après un (ou plusieurs) traumatismes, on peut observer des douleurs chroniques prédominant à la main et à l’épaule, connues sous le nom de « syndrome épaule-main » ou de « algoneurodystrophie post-traumatique ». L’examen du médecin peut révéler une limitation douloureuse des mouvements de l’épaule et de la main, souvent une enflure de l’extrémité avec une discrète augmentation de la température cutanée, peut-être même une différence de coloration de cette main douloureuse par rapporte à l’autre, une baisse de la force de préhension. Le tout est en relation avec des troubles vaso-moteurs déclanchés par ce traumatisme, même en l’absence de fracture osseuse décelable.

Sur les clichés radiologiques comparatifs (ce qui implique une radio des deux mains et des deux épaules), on peut mettre en évidence une déminéralisation discrète du côté douloureux (qui nous expliquerait la douleur osseuse que vous ressentez lors de la physiothérapie). La scintigraphie osseuse à elle seule devrait pouvoir fournir des arguments pour un tel diagnostic.

Cette anamnèse, la localisation à un seul bras et les examens sanguins « tous bons » nous éloignent du diagnostic de polyarthrite que vous avez peut-être redouté en vous adressant à notre site. Quant à l’hypothyroïdie diagnostiquée, elle est vraisemblablement sans relation avec les manifestations douloureuses de ce bras droit.

Si l’algoneurodystrophie est confirmée, elle est accessible à un traitement de calcitonine, en plus de la physiothérapie.

La suit nous intéresse….

Complément 2

Bonjour je viens de recevoir les résultats de la scintigraphie.
Pas de signe d’algoneurodystrophie mais n’explique pas ce que j’ai.
Et ensuite ça dit:
Hyperaptation indéterminée de la région manubrio-sternal ddc prédominant à gauche du manubrium dans son ensemble ainsi que l’apophyse xiphoïde.
Qu’est-ce que tout cela veut dire exactement car mon médecin  m’a juste dit que je ne souffrais pas de rhumatismes c’est tout.
Bonne soirée et merci pour votre aide!
Coordialement.

Réponse

La scintigraphie osseuse, qui vient d’être pratiquée chez vous, consiste à injecter par voie intraveineuse un marqueur radioactif qui va se fixer spécialement sur les zones où le remodelage osseux est accéléré, par une inflammation ou par un traumatisme le plus souvent..

On a parlé d’hypercaptation, donc de fixation exagérée au niveau du sternum, plus précisément au niveau de l’articulation manubrio-sternale (entre la première et la deuxième pièce du sternum, là où on pale une petite voussure transversale) et au niveau de l’appendice xyphoïde (extrémité inférieure su sternum, en forme de lance). Ces régions n’ont pas été signalées comme douloureuses, ce qui ne nous permet donc pas d’attribuer une signification à ce résultat. A l’opposé, on ne parle pas des régions douloureuses (épaule droite et poignet droit), ce qui voudrait dire que cet examen n’a pas montré d’anomalie à cet endroit..

Il n’appartient pas à la scintigraphie de décider que vous ne souffrez pas de rhumatisme. La responsabilité appartient à l’examen médical spécialisé qui seul peut confirmer, par l’inspection, la palpation et l’évaluation de la mobilité articulaire, les phénomènes inflammatoires que vous décrivez, puis en préciser l’origine.

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022