Skip to Content
Polyarthrite
Question 74
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION
74


mark2_2.gif

J’ai vécu avec l’arthrite rhumatoïde pendant 7 ans avant de commencer des
traitements aux médicaments.
Cortisone et methotrexate pendant un an puis cortisone remplacée par Vioxx
depuis 2 ans.
Je sens une grande amélioration dans ma condition.  Je retrouve une vie
quasie normale: un peu d’activité physique, très peu de douleur(à la période
d’ovulation, avec SPM et lors de changement considérable de pression atmosphérique).
Ce que je remarque par contre, c’est un accroissement grave de ma sensibilité
aux infections: grippes (sinusites 3-4 par année; infections urinaires 2
par année;
vaginoses chroniques!!…)
Est-ce du à ma médication ou plutôt à la maladie?
Puis-je m’aider à l’aide de suppléments alimentaires ou vitamines?
Puis-je espérer que cela s’améliore ou dois-je m’attendre à pire dans les années
à venir?
merci pour votre réponse.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Les manifestations
articulaires de votre maladie (rheumatoid arthritis = polyarthrite rhumatoïde)
sont de gravité modérée d’après votre description puisque, après dix ans
d’évolution, la situation paraît tolérable alors que vous n’avez reçu un
traitement intensif que pendant une année (Methotrexate + cortisone) et que
vous ne recevez depuis deux ans qu’un anti-inflammatoire non-stéroïdien
(Vioxx).

Par contre, vous êtes préoccupée
par la fréquence des complications infectieuses et vous vous demandez si la médication
ou la maladie elle-même en est responsable.

Il est certain que la prise
de cortisone diminue non seulement les réactions inflammatoires mais également
les réactions de défense contre une infection intercurrente. Cet effet est
cependant lié à la période de prise du médicament et n’a pas de raison de
se prolonger (je rappelle que vous n’en prenez plus depuis deux ans).

Le Methotrexate est un médicament
dit immuno-suppresseur : il diminue les réactions immunitaires y compris
les mécanismes de défense contre une infection éventuelle. Mais là également,
cet effet ne devrait pas se prolonger au-delà de l’arrêt du médicament en
cause.

En dehors de cet effet médicamenteux,
on admet que les polyarthritiques présentent une résistance diminuée aux
infections, mais cette particularité est reconnue dans deux situations
particulières :

  • Les formes très sévères, évoluant depuis longtemps, avec des
    nodules sous-cutanés susceptibles d’érosions, avec amaigrissement et
    atrophies des tissus (votre description ne correspond pas du tout à ce tableau)
  • Le syndrome de Felty, qui ne correspond qu’à 1 % de
    l’ensemble des polyarthrites et qui débute plutôt vers l’âge de 50 ans.
    Cette forme particulière de polyarthrite s’accompagne habituellement d’une
    augmentation de volume de la rate et souvent de ganglions palpables. Sur le plan
    du laboratoire, elle est caractérisée par une anémie et une baisse du taux
    des globules blancs, surtout de ceux qui précisément luttent contre
    l’infection.

Dans votre cas particulier,
je pense qu’il faut procéder de la façon suivante :

  1. Les traitements ne pouvant par être incriminés (le
    Vioxx ne diminue en rien les défenses contre l’infection) il importerait
    d’étudier la situation de vos défenses :
  • Formule
    sanguine complète avec numération leucocytaire
  • Electophorèse des protéines sanguines
  • Détermination
    du taux de complément

Et de rechercher les signes
cliniques d’une autre maladie du système hématopoïétique (rate, ganglions)

  1. Etant donné la répétition des phénomènes
    infectieux, il faudrait rechercher le responsable (germe microbien
    pour les sinusites et les infections urinaires, vraisemblablement mycose
    pour la vaginite) et sa sensibilité aux médicaments.
  2. Vous ne pouvez pas attendre de résultats tangibles
    d’un apport de vitamines ou de suppléments alimentaires.
  3. Le
    pronostic dépendra du résultat des investigations que nous vous avons
    proposées.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022