Skip to Content
Polyarthrite
Question 783 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 783

Question: 

Bonjour. Je suis âgée de 47 ans et j’ai fait un purpura rhumatoïde avec atteinte rénale au mois de mai et ce d’origine virale, (confirmé par biopsie cutanée). On vient de diagnostiquer il y a 1 mois, un lupus. La prise de sang ne confirme pas le led. Je suis sous plaquénil (200MG/2/Jour). Le lupus cutané provoque lui aussi des douleurs articulaires disséminées forts handicapantes. Pourriez-vous me dire si ce lupus peut se transformer en led. Merci de votre réponse.

Réponse: 

Votre question nous met dans l’embarras, car vous ne nous donnez en quatre lignes que des renseignements partiels et vous évoquez trois diagnostics : le purpura rhumatoïde et le lupus cutané, ainsi que le lupus érythémateux disséminé (LED) que vous redoutez.

Nous envisagerons successivement ces trois diagnostics.

Le purpura rhumatoïde  (maladie de Henoch-Schönlein) atteint surtout l’enfant. Il est très rare chez l’adulte. Ce purpura siège ou prédomine aux membres inférieurs, il se présente sous la forme de pétéchies,  c’est-à-dire de petites taches rouges qui peuvent confluer en taches ecchymotiques plus grandes. Les douleurs articulaires et les arthrites sont presque constantes. Mais nous répétons que ce diagnostic est rare chez l’adulte (on cite une fréquence de 1 sur un million !).

C’est très vraisemblablement la biopsie cutanée qui a permis récemment de poser le diagnostic de lupus cutané. Par définition, les manifestations doivent se limiter à la peau. Etant donné que vous nous parlez d’une atteinte rénale (hématurie?,  albuminurie?,  altération de la fonction rénale?) et de douleurs articulaires (avec manifestations inflammatoires ?),  il est compréhensible que votre médecin soit tenté d’attribuer à ces trois types de manifestations la même cause,  à savoir le LED, appelé aussi lupus érythémateux systémique (LES)

Comment résoudre ce problème ?  La réponse dépend du laboratoire et des critères de l’American College of Rheumtology (ACR)

Le laboratoire peut  apporter des arguments importants : marqueurs de l’inflammation

(vitesse de sédimentation élevée,  év. CRP augmentée),  anémie,  leucopénie, thrombopénie,  anomalies de la fonction rénale,  abaissement du complément  et surtout mise en évidences d’auto-anticorps (très nombreux).

Tous les arguments tirés de l’anamnèse,  de l’examen clinique et des examens de laboratoire devraient  permettre de rechercher si les critères de l’ACR sont remplis. Etant donné la complexité de votre problème, le recours à un centre spécialisé de Rhumatologie nous paraît justifié.

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022