Skip to Content
Polyarthrite
Question 797
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 797

mark2_2.gif

Bonjour. Suite à 2 fausses couches (le 22.08),
j’ai demandé une analyse génétique
de l’embryon qui s’est avérée négative, ensuite j’ai du faire une prise de sang
(le 11.09) pour les anticorps et les hormones. Voilà le résultat : prolactine à
657, protéine s à 57 et Ac anti-nucléaire à 320 aspect moucheté fin avec
chromosomes positifs (les anti-nucléosomes sont à 3.0) tout le reste est ok. Ma
gynécologue me dit que tout va bien mais j’ai un doute concernant ce FAN qui est
quand même très élevé! Est-ce que je dois faire plus d’analyses concernant ce FAN
positif ? Que pensez-vous de cette analyse ? Est-ce que ces taux peuvent être
modifiés du fait que je venais de faire une fausse couche (encore hormones et
anticorps dans le sang) ? En ce qui concerne « les signes du lupus » j’ai fait une
fois une dermatite autour de la bouche, réaction cutanée au soleil, style rougeur
et bouton sur le décolleté et j’ai de temps en temps mal à une hanche et à un
genou donc pas vraiment de symptômes ! Je vous remercie d’avance pour votre
réponse.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Votre question est aux confins du domaine de la
polyarthrite rhumatoïde, objet central de ce site. Nous essayerons de vous
répondre.

Comme c’est le cas pour le diagnostic de la
polyarthrite,
le diagnostic de lupus ne
peut pas se fonder sur un seul résultat
de laboratoire
. L’importance de ce diagnostic de certitude est telle que le
médecin doit de baser sur la
convergence
de données
anamnestiques (histoire des symptômes de la maladie), cliniques
(résultat de l’examen clinique pratiqué par le médecin), biologiques (examens
de laboratoire) et enfin, éventuellement, sur les données de l’imagerie.

Dans votre cas particulier, les éléments que vous
apportez (une dermatite autour de la bouche, une réaction cutanée au soleil, un
bouton sur le décolleté)
ne sont pas
suffisants pour soutenir un diagnostic
de lupus
, mais il faut retenir ces fausses couches. Quant aux données de l’examen
clinique, nous ne les connaissons pas.

Mais venons-en aux résultats de laboratoire. Ces anticorps anti-nucléaires à 320 sont à la limite de la positivité. Il serait
important de savoir, pour ce laboratoire-là, à partir de quel chiffre le résultat
doit être considéré comme significatif. Certes, si ce résulat devait être
significatif, il nous orienterait vers une maladie inflammatoire du tissu
conjonctif. Il serait alors justifié de préciser les taux des
autres anticorps, notamment anti-acide
désoxyribonucléique et anti-nucléosome. Ce dernier test a été fait, mais là
aussi nous ne connaissons pas, pour ce laboratoire, la limite de la positivité
(le résultat que vous donnez est si bas qu’il est déjà rassurant).

On peut rajouter qu’il existe d’autres anticorps
spécifiques pour d’autres pathologies voisines : les anti-CCP pour la
polyarthrite rhumatoïde et les anti-cytoplasmes des polynucléaires neutrophiles
(AN CA) pour les vascularites.

Nous n’avons pas retenu le taux légèrement élevé de
prolactine (657 pour un taux supérieur de la normale à 600) en raison de la
proximité de la fausse couche.

La suite nous intéresse.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022