Skip to Content
Polyarthrite
Question 83 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 83

Question: 

Peut-on avoir une polyarthrite au niveau du sacro-iliaque ?

Réponse: 

La sacro-iliite (ou inflammation de la sacro-iliaque c’est-à-dire de l’articulation du bassin comprise entre le sacrum et l’ilion) est caractéristique de la spondylarthrite ankylosante (maladie de Bechterew). Cette maladie, à début précoce, touche beaucoup plus souvent les hommes que les femmes ; elle débute précisément au niveau de l’articulation sacro-iliaque, pour s’étendre ensuite à la colonne vertébrale. Les images radiologiques sont caractéristiques et bilatérales pratiquement d’emblée.

Le groupe de maladies groupées sous le nom de spondarthrites séronégatives (maladie de Reiter, arthrites des maladies intestinales inflammatoires, arthrite psoriasique) présente également des images de sacro-iliite, le plus souvent bilatérale.

En revanche, la polyarthrite rhumatoïde ne s’accompagne pas d’une atteinte sacro-iliaque (sauf dans les formes sévères, après une très longue évolution, c’est-à-dire à un stade où le diagnostic ne fait plus de doute).

Pour répondre à votre question, je dirai :

  1. Oui, on peut avoir une arthrite de l’articulation sacro-iliaque, uni- ou bilatérale.
  2. L’atteinte sacro-iliaque n’évoque pas le diagnostic de polyarthrite, mais bien celui de spondylarthrite ankylosante.
  3. Dans votre cas particulier, il importe de savoir si vous présentez les signes cliniques d’une atteinte sacro-iliaque (des tests précis permettent de le déterminer)
  4. L’examen des radiographies permet d’évoquer soit une arthrite, soit une arthrose ou une hyperostose. Au besoin, les nouvelles techniques d’imagerie permettent de préciser le diagnostic.
  5. Si les données cliniques, radiologiques et biologiques confirment le diagnostic d’arthrite sacro-iliaque, il s’agira d’en préciser la cause.
  • origine infectieuse pour l’arthrite unilatérale
  • maladie systémique pour l’arthrite bilatérale.

Si vous le souhaitez, nous pouvons vous communiquer le nom d’un spécialiste particulièrement compétent dans ce diagnostic différentiel, dans une ville proche de votre domicile.

Theme: 

Commentaires

Je souffre continuellement du dos depuis septembre 1992, date d’une intervention pour hystérectomie. Je précise qu’étant enfant, je souffrais d’une scoliose.

Depuis, j’ai consulté 26 praticiens de tous ordres, sans succès. Le radiologue ayant effectué le 1er scanner et décelé une hernie discale m’a précisé être inopérable. J’ai porté un corset, absorbé des anti-inflammatoires de toutes sortes, passé une scintigraphie osseuse, d’autres scanner et IRM. Diagnostic : hernie discale, inflammation des sacro-iliaques. Je souffre d’arthrose cervicale et dernièrement, pour couronner le tout, j’ai souffert d’une sciatique dont la cortisone n’est pas venue à bout. Je viens de subir une infiltration pour stopper la récidive de la sciatique et le chirurgien qui me l’a prescrite a constaté, d’après le dernier examen IRM que le canal rachidien était rétréci et qu’il serait peut-être envisageable d’opérer.

 

POLYARTHRITE © 2022