Skip to Content
Polyarthrite
Question 831
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Divers

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 831

mark2_2.gif

Bonjour, j’aimerais, si possible, que l’on m’explique les 2 irm ci-joint, je ne
comprends pas ce que les médecins en disent ! je suis en difficulté depuis
longtemps et surtout depuis 1 an toujours en pleine douleur malgré les traitements
!
suis vraiment invalidé ou c’est un état normal pour mon âge ?mon rhumatologue pose
le diagnostic de fibromyalgie, je suis plutot surpris ! IRM lombaire : Signal osseux normal
sur l’ensemble des séquences. Diminution du signal du disque L4 L5 avec
élargissement global de l’anneau fibreux, comblement de la partie basse des
foramens sans caractère agressif patent vis-a-vis des racines. Discophatie évolué
L5 S1 avec dimunution du signal et de la hauteur du disque, discrète saillie
médiane comblant l’espace épidural sans caractère compressif. Les coupes centrées
sur les articulations sacro-iliaques ne montrent pas d’anomalie du signal
notamment pas d’image en faveur d’une sacro-illite. Canal lombaire de taille
satisfaisante. Aspect normal du cône médulaire. Conclusion: Discopathies
intéressant les deux derniers étages. Protusion modérée sans caractère
compressif. Aspect normal des articulations sacro-iliaques. IRM CERVICAL : c2 c3,
pas de saillie discale globale ou focale. Pas d’arthrose articulaire postérieure
significative. C3 C4 pas de saillie discale globale ou focale.pas d’arthrose
articulaire posterieure significative.C4 C5 / C5 C6 / C6 C7/ discophatie
degenerativeavec saillies globale sans saillies discale focale.mensuration
limites du canal rachidien mesuré à 11 mm de diamètre antéro postérieur à
l’étage C4 C5, 10 mm de diamètre antéro postérieur à l’étage C5 C6 et entre 9 et
10 mm de diamètre antéro-postérieur à l’étage C6 C7. Rétrécissement foraminal
bilatéral à ces différents étages. Pas d’anomalie de signal décelée au  niveau
de la moelle. Pas d’arthrose articulaire postérieure significative. Etage C7 T1,
saillie discale globale sans saillie discale focale. Rétrécissement faraminaux
bilateraux d’origine discale. Mensurations limites du canal rachidien. Conclusion
:
discopathies dégénératives prédominant de C4 A C7 avec saillies discales
globales, mensuration limite du canal rachidien et nets rétrécissements
faraminaux bilateraux d’origine disco-ostéophytique. Merci de votre
expication.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Sur ce site, consacré effectivement à la polyarthrite,
les patients nous racontent l’
histoire
de leur maladie, précisent la
localisation
de leurs douleurs, les
manifestations qu’ils
observent sous forme d’enflures, d’inflammations, de limitations
fonctionnelles. Ils nous apportent les résultats d’examens complémentaires,
demandent des compléments d’informations, des avis sur les diagnostics évoqués
et les traitements proposés.

Dans votre cas particulier, il en est tout autrement. Vous êtres « en difficulté » depuis
longtemps (1990 ?) et, depuis un an, vous êtes
toujours « en pleine douleur » malgré les traitements.
Votrre « rhumato » pose le diagnostic de
fibromyalgie. Vous êtes surpris, mais, vu de loin, nous pensons qu’il était judicieux d’envisager ce
diagnostic. Si votre rhumatologue
  l’a
fait, c’est vraisemblablemenmt parce que son examen clinique n’avait pas
apporté d’arguments en faveur d’une maladie inflammatoire comme la polyarthrite

La presque totalité de votre message est représentée
par la description par votre radiologue de deux IRM, cervicale et lombaire. Le
spécialiste décrit toutes les
particularités
anatomiques
qu’il observe, par rapport au modèle idéal, en particulier des (vraisemblablement
discrètes) discopathies, qui ne sont pas inhabituelles à l’approche des
cinquante ans, et qui n’expliquent pas la « pleine douleur » dont
vous parlez.

Le malentendu vient probablement du fait que votre généraliste a « déclaré une polyarthrite généralisée ». Nous ne connaissons pas les
arguments qu’il invoque pour poser ce diagnostic. Faites confiance à votre
rhumatologue. A distance, et avec les renseignements que vous avez fournis,
nous ne pouvons pas vous en dire plus.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022