Skip to Content
Polyarthrite
Question 846
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 846

mark2_2.gif

J’ai
une polyarthrite depuis 95. J’ai 2 prothèses aux hanches est j’ai été opérée du ménisque
du genou. Le rhumatologue dit que c’est un épanchement pleural, ça veut dire quoi
?
Il veut aussi me faire des ponctions mais je ne veux pas car j’ai eu un mauvais
souvenir des infiltrations.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Il est rare
qu’une polyarthrite se limite à une
atteinte
sévère des deux hanches
(sévère puisqu’elle a nécessité une prothèse des
deux hanches) et
d’un genou
(opération d’un ménisque). Le
diagnostic
de polyarthrite
a dû être justifié par une atteinte d’autres articulations
périphériques (dont vous ne parlez pas dans votre message).

Mais, venons à vos questions précises :

  • l’épanchement
    pleural
    correspond à une accumulation de liquide dans la plèvre, c’est-à-dire dans l’enveloppe du poumon.
  • lorsqu’il y a une accumulation de liquide dans une
    articulation comme le genou, on parle alors d’
    épanchement synovial (le liquide synovial est le liquide qui, en
    petite quantité, sert de lubrifiant à l’articulation).
  • si, comme je le pense, votre médecin à constaté un
    épanchement synovial au niveau de votre genou, il est tout à fait judicieux de
    procéder à une
    ponction évacuatrice, d’une part pour examiner
    ce liquide et d’autre part pour
    soulager
    cette articulation douloureuse.
  • l’infiltration
    correspond à une injection (le plus souvent d’anesthésique ou de cortisone)
    dans ou au voisinage d’une articulation. Cette infiltration peut être
    passagèrement douloureuse. Par contre, en ponctionnant un liquide synovial qui
    se trouve en excès dans une articulation comme le genou, cette ponction n’est
    pratiquement pas douloureuse et on peut dans la même intervention injecter de
    la cortisone dans l’articulation.

En conclusion, dans la discussion avec votre médecin,
je pense qu’il y a eu un malentendu, entre épanchement pleural et épanchement
synovial du genou.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022