Skip to Content
Polyarthrite
Question 883
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 883

mark2_2.gif

Bonjour, vous avez répondu à beaucoup de questions, alors j’espère que vous
m’aiderez un peu. Voilà, on m’a diagnostiqué une fibromyalgie en 2005 suite à un
accouchement d’un garçon en parfaite santé et en 2007 le médecin traitant
m’avait dit d’attendre de savoir quelle maladie j’avais réellement car il nageait
dans le potage et que c’était pour cela qu’il m’avait déclaré fibromyalgique. En
effet, il m’ont passé d’innombrables examens, sans rien trouver d’anormal, sauf un
faible pourcentage soit 49 pourcents ou lieu de 50 pour l’arthrite. Ce qui
n’était pas très concluant. J’ai maintenant 26 ans, on m’a opéré l’année
dernière pour une névralgie dentaire et j’ai arrêté de tomber partout. J’ai
aussi accouché en 2010 d’une petite filles adorable qui a maintenant 10 mois.
Cependant les douleurs articulaires, les picotements et douleurs aux doigts, mains
et poignets sont de plus en plus constantes et quand j’ai une crise de douleurs,
mes doigts deviennent croches et mes orteils se crispent. Le médecin refuse que
je travaille plus de 20 heures/semaine et pourtant il dit que ma guérison est
probable. Aucun médicament ne me soulageait sauf du cymbalta qui est à priori
pour les diabétiques, mais utilisé par les fibromyalgiques. J’ai bien essayé
d’en reprendre, mais cela m’a causé des pertes de mémoire importantes. Donc plus
de médicament puisqu’après 5 ans, aucun n’arrive à me soulager. Alors je me pose
quelques questions: Est-ce que je souffre réellement de fibromyalgie? Le médecin
que j’ai présentement est un des meilleurs, alors pourquoi rempli-t-il des
documents sans savoir mon état du moment ? Devrais-je souffrir encore longtemps
avant que l’on me mettre totalement en arrêt de travail ?, Peut-on confondre
fibromyalgie et arthrite? Pourquoi ne me prescrit-il pas de la codéine ou
morphine en permanence ? Autre fait marquant, chaque fois que j’ai mal à la tête
à ne plus finir, on me met de la cortisone directement dans la tête. Merci de me
répondre, car j’en ai besoin pour m’orienter.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Dans notre courrier, nombreuses sont les questions
concernant le diagnostic de
polyarthrite
rhumatoïde
d’une part et de fibromyalgie
d’autre part. Nous avons souvent répété que le diagnostic de certitude était
difficile, dans un cas comme dans l’autre. Et pourtant, les sociétés de spécialistes
ont édicté des critères officiels de diagnostic, pour ces deux affections.

Parlons d’abord de la fibromyalgie. Les critères ACR 1990 sont essentiellement :

  • Douleurs
    généralisées intéressant l’axe du corps ( rachis ou paroi thoracique antérieure
    ), les hémicorps droit et gauche, à la fois au-dessus et au-dessous de la
    taille, et durant au moins depuis trois mois.
  • Douleurs
    à la palpation d’au moins 11 points parmi les 18 points anatomiques déterminés.
  • Pas d’anomalie décelable dans les résultats
    de laboratoire ni dans les clichés radiologiques.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter les
réponses
 34, 265, 328, 354, 633, 704, 765 et 820.

Dans votre cas particulier, vous parlez de douleurs articulaires, et non pas de douleurs d’insertion musculaire. Vous localisez ces symptomes au niveau des
doigts, des mains, des poignets, des orteils, ce qui ne correspond pas à la
localisation de la fibromyalgie, mais plutôt à celle de la polyarthrite.

Apparemment, de nombreuses investigations (pour
l’arthrite ?) ont été faites, sans rien trouver d’anormal. Mais nous ne
comprenons pas ce que vous voulez dire en parlant d’un faible pourcentage de
49% au lieu de 50% pour l’arthrite ( ?). Rétrospectivement, on peut se
demander si ce diagnostic de fibromyalgie n’a pas été retenu « par
exclusion », c’est à dire parce que les tests de laboratoire ( et les
données de l’imagerie ?) étaient négatifs pour la polyarthrite.

Il faut savoir que, dans la phase initiale, ce sont
les données
cliniques (localisation,
démonstration de
synovites ou de ténosynovites) qui priment pour le
diagnostic.

Toutes ces remarques nous conduisent, surtout en fonction de votre jeune âge,
 à vous proposer de remettre en question le diagnostic
(nous sentons que vous doutez vous-même), en consultant un centre spécialisé de
rhumatologie, comme il en existe dans les CHU (nous ne connaissons pas votre domicile).
Une telle consultation conduira vraisemblablement aussi à remettre en question
le traitement que vous avez reçu.

Il faut savoir que le Cymbalta (Duloxétine) est un anti-dépresseur sérotoninergique, qui a
été proposé aussi dans le traitement
  des
neuropathies diabétiques et des douleurs de la fibromyalgie. Ses effets
secondaires sont importants. Les pertes de mémoire et les maux de tête
pourraient
 lui être liés. Mais au fait,
nous ne comprenons pas non plus ce que vous voulez dire en parlant de
cette cortisone qu’on met directement dans la tête ( ?).

La suite nous intéresse.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022