Skip to Content
Polyarthrite
Question 906 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 906

Question: 

Bonjour
Je me tourne vers vous pour avoir un avis. Je souffre depuis plusieurs années de symptômes qui m’invalident plus ou moins selon les périodes, mais je ne trouve aucun médecin qui peut m’expliquer ce que j’ai en fait le neurologue me demande de voir le rhumatologue et le rhumatologue me demande de voir avec le neurologue, chacun se renvoie la balle si je puis dire. Voici ce dont je souffre et j’aimerais savoir si cela ressemble plutôt à un tableau neurologique ou rhumatismal est-ce que vous sauriez me dire ce que j’ai ? Fatigue importante, du mal à récupérer les efforts physique et le manque de sommeil. Douleurs en continu dans les articulations, comme des courbatures qui s’intensifient selon les efforts de la veille mais rien sur les radios. Articulations des poignets, genoux, coudes mais aussi le bassin et la colonne vertébrale qui craquent fréquemment. Douleurs de dos et raideurs au réveil. En cas de fatigue je ne peux pas marcher beaucoup, je vais d’abord avoir des douleurs au bassin, les jambes et dans le pire des cas je ne tiens plus sur mes jambes, mes jambes me lâchent. Quand je dois serré fort quelque chose, par exemple les sacs de courses, quand je relâche les sacs mes doigts ont du mal à se déplier et restent figé pendant un certain temps si non par exemple après avoir coupé des légumes ou fait la vaisselle j’ai un ou plusieurs doigts qui se raidissent avec des fourmillements, je n’arrive plus à replier le doigt et dans certain cas je le replie avec l’autre main ou bien je ne peux plus le faire la douleur est trop forte et je dois attendre quelques minutes- visiblement j’ai le syndrome de Gougeraut Srogen, les muqueuses sèches, des troubles de l’équilibres, vertiges lors de changements de positions, difficulté à stabilisé le regard, perte de mémoire, j’oublie des fois ce que je viens de faire, fourmillements dans les mains et les pieds de temps en temps, sensation de chocs électriques dans le bassin la colonne vertébrale et le mollet gauche. Voici les symptômes les plus récurrents. J’ai fait plusieurs fois des prise de sang et rien n’apparaît, j’ai consulté de nombreux médecins, j’ai aussi fait un IRM en 2008, qui n’a rien donné. A noté que j’ai une petite scoliose, une petite déviation du bassin (de naissance, deux vertèbres collées (aussi de naissance) et je suis sujette aux lombalgies. Désolé pour tout ces détails mais j’ai voulu être la plus précise possible…Merci de votre aide

Réponse: 

Les médecins que vous consultez peuvent vous écouter, vous poser des questions et surtout vous examiner, demander les examens nécessaires dans le but de trouver une explication aux souffrances que vous resentez depuis de nombreuses années.

Pour notre part, nous ne disposons que du texte que vous nous envoyez, très précis. Nous allons essayer de vous donner notre avis.

Tout d’abord, dans ces lignes, nous ne trouvons pas d’arguments en faveur d’un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde, objet principal de ce site : dans vos descriptions, vous parlez de douleurs, de courbatures, de craquements, mais vous ne décrivez pas de tuméfactions, ni de signes inflammatoires (rougeurs, chaleurs), ce qui nous fait écarter ce diagnostic de polyarthrite.

Dans la seconde partie de votre message, vous décrivez très bien les limitations que vous avez observées au niveau de certains doigts : c’est une description typique des doigts à ressaut (ou doigts à ressort). Voir réponse 523. Il faut savoir à ce propos que les tendons fléchisseurs des doigts, à la face palmaire, sont maintenus par des sortes de poulies : le phénomène de crochage s’explique par la présence de nodules ou de renflements sur le trajet du tendon. Cette particularité, douloureuse, se manifeste sur un ou plusieurs doigts. Des gestes répétitifs peuvent suffire à l’expliquer. Si ces crochages sont génants et prolongés, une injection locale de coricostéroïdes peut suffire à l’éviter. Une petite intervention locale n’est justifiée qu’en cas d’échec. (A noter que des crochages de ce type se voient aussi en cas de diabète. A vérifier). Quant aux fourmillements, suivant leur localisations, ils pourraient être mis en rapport avec un syndrome du canal carpien.

On a évoqué d’autre part, dans votre cas, le diagnostic de syndrome de Gougerot-Sjögren (voir réponses 516, 770, 780, 791, 817).  Un tel diagnostic nécessite plus que les « muqueuses sèches » que vous citez.

En reprant votre message, nous sommes également frappés par cette « fatigue importante », ce « mal à récupérer », ces « douleurs en continu » des grosses articulations et du rachis. Tous ces éléments nous orientent plutôt vers ce que nous appelons les syndromes de fatigue chronique et de fibromyalgie (Voir réponses 633, 704, 765 et 820). On admet actuellement volontiers que ces deux syndromes soient en rapport avec un « style de vie hyperactif ». Une fois de plus, nous ne faisons qu’évoquer cette possibilité : nous ne connaissons pas votre situation, ni vos activités.

Votre problème mérite une nouvelle évaluation clinique. Ce ne sont pas les examens sanguins, ni l’imagerie qui vous donneront la réponse, d’après les résultats que vous évoquez. Cette évaluation devrait être faite de préférence par un spécialiste en rhumatologie. Nous ne pensons pas que la résolution de votre cas puisse dépendre d’un spécialiste en neurologie.

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022