Skip to Content
Polyarthrite
Question 917 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 917

Question: 

Bonjour, au mois de juillet 2010, j’ai été hospitalisée pour difficulté respiratoire avec douleur, 41 de fièvre, 5 jours après j’ai une paralysie faciale avec douleur dans les jambes, engourdissement, sensation de brûlure, acouphène et autres manifestation neurologique. On n’a jamais trouvé ce que j’avais. J’ai gardé tous ces symptômes jusqu’au mois de mars 2011. Depuis mars j’ai des douleurs articulaires doigts, poignet, coude, orteils et genoux qui m’empêchent de pouvoir rester debout plus de 20 à 30 minutes. J’ai des rougeurs, chaleur, mais pas d enflure visible. Les douleurs son pires au repos et il me faut au moins 30 minutes le matin pour me dérouiller. J’ai passé énormément de test et le seul qui est sorti positif, c’est les anticorps antinucléaire a 1:80 lors de mes dernières prise de sang au mois de mai 2011. J’ai 32 ans et je ne peux plus travailler depuis plus de 1 ans car incapable de tenir debout. Est ce que le fait de ne pas avoir d’inflammation visible peut écarter le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde? Merci d’avoir pris le temps de me lire.

Réponse: 

Les premiers symptômes de votre affection ne paraissent pas appartenir au domaine rhumatologique.

Par contre, la description que vous nous donnez depuis mars 2011 nous apporte un certain nombre d’arguments en faveur du diagnostic de polyarthrite rhumatoïde :

  • localisation (poignets, doigts, coudes, genoux, orteils), tous assez caractéristiques
  • chaleur locale (origine inflammatoire)
  • dérouillage matinal

Mais en revanche, nous n’avons pas de renseignements sur les constatations cliniques (épaississement de la synoviale articulaire, épanchements, ténosynovites, nodules, etc…).

Sur le plan du laboratoire, l’élévation très discrète des anticorps antinucléaires n’est pas significative. Il serait important de connaître le résultats des tests rhumatoïdes et surtout de dosage des anti-CCP.

Qu’en est-il des résultats de l’imagerie ?

Nous restons à votre disposition.

Complément

Bonjour et merci pour votre réponse, pour répondre a votre question, j’ai passé une scintigraphie osseuse en novembre 2010, à ce moment je n’avait pas les douleurs que j’ai aujourd’ hui, il m’ont dit qu’il y avait de l’inflammation au niveau de l’épaule droite et je n’avait pas d’anti ccp lors de mes dernières prise de sang en mai 2011. Depuis quelque jours , j’ai de plus en plus de difficulté a enlever ma bague le matin mais ca devient mieux apres 1 heure ou 2. merci

Réponse

Pour arriver à un diagnosic de certitude, nous mettons en premier lieu les renseignements anamnestiques (dont nous avons parlé dans notre première réponse) et les constatations cliniques faites par le rhumatologue (qui pourraient déjà apporter des arguments): atteinte prédominant sur les petites articulations périphériques, avec bilatéralité, épaississement de la synoviale articulaire, épanchement synovial, participation des enveloppes tendineuses (ténosynovites). Nous ne trouvons pas de renseignements de ce type dans vos deux messages.

A ce stade de début, l’imagerie vient apporter des arguments complémentaires. Les radiographies standard sont en général négatives à ce stade. La scintigraphie n’est pas la méthode de choix (elle a été réalisée il y a près d’un an, avant que vous ayez vu apparaître les symptômes actuels). Par contre, l’échographie des mains  (hypertrophie synoviale, mini-érosions des os du carpe) et l’IRM des mains (œdème intra-osseux, érosions) peuvent  apporter des arguments diagnostiques de première valeur.

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022