Skip to Content
Polyarthrite
Question 919 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 919

Question: 

Bonjour, je suis une femme de 30 ans. Depuis maintenant environ six mois, les articulations de mes mains sont raides à mon réveil, la durée de cette raideur est assez aléatoire, elle peut persister pendant une vingtaine de minutes ou bien disparaitre au lever. Mes MCP sont aussi de couleur rouge de façon permanente. Quand je ferme mon poing gauche, je ressens de façon quasi permanente une certaine gêne légèrement douloureuse. J’ai l’impression que mes deux index se sont déformés, ils ont la forme de doigts en fuseau. J’ai également de petites douleurs essentiellement mécaniques (liées au mouvement) aux articulations suivantes, les pieds, les chevilles et les genoux. Je suis allée alors consulter mon généraliste qui m’a parlé de problèmes de circulation sanguine, sceptique, je suis ensuite allée consulter il y a trois semaines, un rhumatologue. Celui-ci m’a demandé de faire un bilan sanguin (avec VS, CRP, FR.), une radio des mains, des poignets ainsi que des pieds et il a demandé une échographie des mains à la recherche de synovites. Les résultats sont les suivants : – Pour le bilan sanguin, une VS de 25mm (1ère heure), une protéine C réactive < 1mg/l, le test au latex ainsi que la réaction de Waaler-Rose sont négatifs, les auto anticorps anti-nucléaires < 100 et les anticorps anti peptide cyclique citrulliné sont < 5 UR/mL- Pour les radiographies, au sujet des mains, il y a un début de pincement des interlignes inter-phalangiens proximaux et distaux prédominant sur les 5èmes rayons et au sujet des pieds, rien à signaler.- Pour l’échographie des mains et des poignets, au niveau de la main droite, RAS et au niveau du bord radial du poignet gauche et au niveau d’un interligne articulaire du carpe gauche, en latéral, il y a une synoviale légèrement épaissie avec discrète hyperémie en doppler couleur énergie. La semaine dernière, au regard des résultats, le rhumatologue qui cherchait des signes de PR débutante n’a rien trouvé d’alarmant, et m’a dit qu’il fallait que je me déstresse, il m’a prescrit un AINS (à ma demande concernant ma main droite). Pourtant, c’est plus fort que moi, je m’inquiète de plus en plus, je me concentre sur toutes mes articulations, je les « sur observe », cette semaine, j’ai remarqué un gonflement de mon gros orteil, j’ai également remarqué un nodule sur le tendon d’Achille de mon pied droit. Je ne sais plus quoi penser ! Je fais de plus en plus d’insomnies car je cogite toutes les nuits en ayant peur d’avoir une PR. Il faut savoir que je n’ai pas de douleurs intenses, je n’ai que de petites douleurs ici et là, et je ressens aussi parfois des sortes de brulures sous la peau un peu partout. Dois-je demander l’avis d’un autre rhumatologue ? Je n’ai pas encore pris l’anti-inflammatoire, j’ai plutôt opté pour l’harpagophytum pour l’instant. Je suis de plus en plus anxieuse, je viens d’ailleurs de me réveiller avec l’œil un peu rouge, est-ce le syndrome oculaire associé à la PR ? Merci d’avance pour votre réponse !

Réponse: 

Dans nos réponses, nous avons souvent dit que le diagnostic de certitude de la polyathrite rhumatoïde était difficile à apporter, pour le médecin, même spécialisé. Mais cette certitude est encore plus difficile à démontrer pour celui qui n’a pas le privilège d’examiner lui-même le patient !

Certes, votre âge (et votre sexe) rendent ce diagnostic tout à fait plausible, surtout en raison de la localisation périphérique et symmétrique, de la description des doigts en fuseaux, de l’horaire matinal et d’une vitesse de sédimentaton légèrement augmentée. Mais les tests spécifiques de la maladie sont négatifs (ce qui est loin d’être une exclusion). Et puis  nous sommes surpris par certaines particularités : la rougeur permanente des MCP  (inhabituelle), la brève durée de la raideur matinale, la multiplicité des articulations concernées (qui contraste avec « pas de douleurs intenses », « de petites douleurs ici et là »,  « des sortes de brûlures sous la peau un peu partout »).

Comment échapper à cette situation pour vous angoissante ?

A notre avis, il serait important que votre rhumatologue puisse refaire un status articulaire complet, en recherchant les critères classiques de la polyarthrite : épaisissement de la membrane synoviale de telle ou telle articulation, épanchement synovial (particulièrement au genou), inflammation de gaînes tendineuses  (ténosynovites, particulièrement au niveau des mains), limitations de l’amplitude de certains mouvements etc…

Au vu du résultat de cet examen clinique, des examens d’imagerie pourraient être demandés. Il se trouve que la radiographie des mains, à elle seule, est insuffisante. Le pincement des interlignes inter-phalangiens proximaux, prédominant sur le cinquième rayon, n’est pas significatif (une légère flexion de ces articulations, au moment de la prise du cliché, suffit à donner cette image de pseudo-pincement). Par contre, en ce qui concerne l’imagerie des mains, on donne la préférence à l’IRM et à l’ultrasonographie pour découvrir les éventuelles images caractéristiques de la polyarthrite( œdème intra-osseux, mini-érosions, formations kystiques, atrophie osseuse etc…).

L’œil « un peu rouge » au réveil n’a pas de rapport avec vos plaintes articulaires.

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022