Skip to Content
Polyarthrite
Question 95
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Divers

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 95

mark2_2.gif

Je souffre de calcifications au niveau du tendon du
long sus-épineux de l’épaule droite depuis 8 ans, après plusieurs infiltrations,
deux triturations à 4 ans d’intervalle et un échec total sur la seconde au bout
de 4 semaines, on me propose aujourd’hui un arthroscopie suivie d’une longue
rééducation. Pouvez-vous me donner des renseignements quant à cette nouvelle
solution ?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Les calcifications
périarticulaires sont fréquentes au niveau de l’épaule, qu’il s’agisse d’une
périarthrite
calcifiante
(voir question 46) ou d’une maladie des calcifications tendineuses
multiples (voir question 90). Il s’agit de cristaux d’hydroxyapatite, qui se
déposent soit dans la bourse sous-deltoïdienne, soit dans un des tendons de la
coiffe des rotateurs de l’épaule, le plus souvent dans le tendon du
sus-épineux.

Ces calcifications, facilement
repérables sur les clichés radiologiques standard peuvent être indolores et
être découvertes fortuitement. Elles sont douloureuses en cas de réaction
inflammatoire de voisinage, entraînant des douleurs violentes et transitoires
(périarthrite aiguë hyperalgique) ou des douleurs plus torpides (périarthrite
chronique).

Lorsque ces cristaux sont situés
dans la bourse et ne sont pas trop denses, on peut les évacuer par ponction
évacuatrice ou par lavage. Les inflammations de voisinage réagissent en général
assez bien à des infiltrations de cortisone. En revanche, lorsque les
calcifications sont volumineuses et très denses (donc très blanches sur les
radios standard) et qu’elles sont situées dans l’axe du tendon du sus-épineux,
on est amené à proposer leur ablation. Cette ablation nécessitait autrefois une
opération à ciel ouvert, mais elle peut être réalisée actuellement par
arthroscopie. Il faut préciser que l’ablation d’une volumineuse calcification
du sus-épineux va laisser un défect dans la coiffe des tendons rotateurs. C’est
surtout cet élément qui justifie une rééducation prudente et prolongée.

Certains spécialistes proposent dans ces
calcifications tendineuses un traitement par ondes de choc extracorporelles (il
s’agit d’un appareil produisant des ondes de choc, selon le même principe qui
permet de fragmenter les calculs rénaux). Cette technique est récente, ses
résultats ne sont pas encore confirmés, et elle est semble-t-il douloureuse.
Nous n’en avons pas d’expérience personnelle.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022