Skip to Content
Polyarthrite
Question 99
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 99

mark2_2.gif

Bonjour à vous tous,
Je vous rejoints
aujourd’hui car l’exaspération m’envahit
Depuis fin 2000, après la naissance
de mon fils en juillet 2000, semble t-il, j’ai senti une instabilité de mes
jambes. Très vite, une hydartrose de mon genou droit s’est révélée. Après
quelques mois, un rhumatologue me fait une ponction suivie d’une 1ère infiltration
d’Altrim. S’ensuit une 2ème infiltration sans succès. Lorsque le 2ème genou
gonfle, alors je m’inquiète, un autre rhumatologue détermine une PR, et prescrit
SALAZOPIRINE et CELEBREX.
Toujours sans succès, en plus de la gêne pour
marcher, j’ai des douleurs lors du déverrouillage matinal et un flexum
permanent.
Je voulais être sûre du diagnostic et donc du traitement. Je
consulte un autre rhumatologue qui change mon traitement par PLAQUENIL et
oligo-éléments, on verra 3 mois plus tard. Mais lasse de souffrir en silence, je
consulte un professeur au CHU de LILLE, qui élimine l’hypothèse de la PR
(d’après les bilans sanguins et ponctions) et qui propose une action locale
d’HEXATRIONE le 24 mars. Pour le genou gauche, elle semble réussie, mais pour
le droit, c’est un échec. Le déverrouillage matinal douloureux revient tout
doucement. Une seconde solution était préconisée par ce médecin : acide osmique.
A ce jour, je ne sais toujours pas de quel maladie je souffre, et depuis peu,
j’ai des douleurs à l’articulation de la mâchoire. Que pensez-vous de l’acide
osmique tout en sachant que je ne revois le médecin que le 14 mai.
Merci de
votre précieuse écoute.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Un épanchement du genou, c’est-à-dire une augmentation du
volume du liquide synovial (hydarthrose) peut être d’origine purement
mécanique
(traumatisme, lésion méniscale par exemple) ou de nature
inflammatoire
(dans le cadre d’une maladie rhumatismale).

L’épanchement mécanique est en général unilatéral, sauf
peut-être après d’importants efforts sportifs.

Dans votre cas, il s’agit d’un épanchement qui a atteint
successivement les deux genoux, ce qui nous fait penser d’emblée à une origine
inflammatoire.

Il était logique d’envisager le diagnostic de polyarthrite
rhumatoïde
(PR) pour les raisons suivantes :

  • début peu après un accouchement
  • raideur matinale douloureuse
  • flexum permanent (c’est-à-dire impossibilité d’extension complète du genou)
  • apparition récente de douleurs de l’articulation temporo-maxillaire
  • enfin, résistance au traitement local de cortisone.

Le diagnostic de PR est difficile au début (voir réponses
aux questions 14, 23, 26 et 37 sur le même site). Il se basera sur les données
anamnestiques et cliniques, ainsi que sur les tests de laboratoire et l’examen
du liquide synovial. Si vous avez des avis diagnostiques différents, c’est
qu’il y a vraisemblablement des discordances entre les divers résultats de
laboratoire : il faut savoir que tous les tests ne sont pas d’emblée
positifs, le facteur rhumatoïde peut devenir positif tardivement ou même rester
négatif alors que la maladie est avérée.

De toutes façons, la Salazopyrine, le Plaquenil et
la synoviorthèse à l’acide osmique
sont des traitements de la PR. Si
vous voulez plus de renseignements sur l’acide osmique, je vous propose de
consulter la réponse à la question 75.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022