Skip to Content
Polyarthrite
Réponse Appel 5
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Précédente
| Suivant |

 

 

 Réponses et Commentaires à
« Appel du GVP »

 


Mot exact


Résultats par page

 

REPONSE 5

bonjour,
je répond à votre appel, car en effet, je suis en rémission
depuis deux ans.
atteinte il y a presque 4 ans, le diagnostique a été long à
etre posé(presque un an).
J’ai entre temps eu un troisième enfant,
grossesse douloureuse, avec juste les corticoides pour m’aider,gros ventre et
grosses joues, attelles aux poignets pour me permettre de soulager la vie de
tous les jours, infiltrations à répétition dans tous les doigts et les
poignets, que de souffrances pour si peu de résultats, et le moral en
berne.
Puis j’ai eu la chance de déménager et de me rapprocher de paris,
de pouvoir rencontrer le chef de service de rhumatologie de la pitié salpetrière, et une équipe extremement logique et compétente dans l’approche
d’un cas. J’ai été hospitalisée une journée, pour faire tous les bilans
nécessaires, afin de commencer sérieusement le méthotréxate. petit à petit,
ils m’ont appris à fractionner différemment les prises de médicament, et j’ai
enfin pu diminuer les corticoides.
J’ai repris un emploi à temps partiel
depuis deux ans, pour le moral surtout, je n’ai PLUS JAMAIS eu de crises, je
suis presque sevrée de la cortisone (reste le 1/2 mg par jour, psychologique
peut etre, que j’ai du mal à supprimer).
Je suis à peine raide le matin,
mes poignets, qui se sont le plus abimés lors de poussées, sont toujours un
peu sensibles, mais je mène la maison et les enfants seule, travaille à mi
temps, fait de la musculation 2 fois par semaine et COMBLE DE JOIE, ai rejoué
au tennis deux fois en octobre !
Je ne sais pas combien de temps cela va
durer, ce que je sais c’est que je ne veux pas risquer de briser cet
équilibre, notamment en démarrant une nouvelle grossesse (signifiant l’arret
du méthotréxate), que je suis extrement attentive à mes articulations, que je
les ménage au maximum dans mes activités, que je n’hésite pas à prendre un
anti inflammatoire en cas de douleur. je sais que si une crise et une
inflammation s’installe, je ne saurai pas l’endiguer seule, alors je fais de
la prévention.
Voilà un petit bout de mon histoire, je souhaite qu’elle
puisse servir à quelqu’un, ou du moins à donner du courage et bon moral à
certains !
 

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022