Skip to Content
Polyarthrite
Question 171
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 171

mark2_2.gif

Le milieu médical me propose à titre expérimental, 2 nouveaux médicaments, le
ANA KINRA et le KINERET totalement inconnus en France, en provenance des EU.
Connaissez-vous ces produits, leur efficacité et leurs effetes secondaires?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Les médicaments biologiques
dirigés contre le TNF alpha sont utilisés depuis quelques années dans le
traitement de la polyarthrite rhumatoïde, avec des succès prometteurs mais avec
un cortège d’effets secondaires, en particulier avec un
risque élevé
d’infections
.

Mais le TNF n’est qu’un des
nombreux médiateurs de l’inflammation rhumatismale. Les travaux menés à Genève
par l’équipe de Dayer se sont dirigés vers l’Interleukine 1 (IL1) et ont permis
la mise au point d’un antagoniste du récepteur de cette Interleukine (IL-1 Ra),
qui a pu être produit aux Etats-Unis par technologie génétique, sous le nom
d’Anakinra (=Kineret
ª).

Les études cliniques se
poursuivent à Zurich et à Genève, et une étude européenne est en cours. Les
premières conclusions sont les suivantes :

  • Le médicament est administré en injections
    quotidiennes
  • 2/3 des patients présentent des réactions
    au lieu d’injection
    , conduisant dans 7 à 10% des cas à l’arrêt du
    traitement
  • Lorsqu’il est administré seul, ce
    médicament n’apporte une amélioration clinique que dans 20% des cas, mais il y
    aurait un effet positif sur les destructions osseuses
  • Le risque infectieux est élevé,
    comme pour les anti-TNF
  • Le coût est évalué actuellement à
    1’200 euros/mois.

On étudie actuellement le résultat d’associations
de l’Anakinra avec d’autres traitements de base et avec les anti-TNF. D’autres
inhibiteurs de l’interleukine1 pourraient avoir une efficacité prolongée, d’où
un espacement des injections.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022