Skip to Content
Polyarthrite
Question 402
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Divers

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 402

mark2_2.gif

Bonjour,
Le généraliste de ma mère née en 1943
a diagnostiqué une polyarthrite rhizomélique accompagnée
de la maladie de Horton début 2004. En avril 2004, après une biopsie de l’artère
temporale le généraliste lui a prescrit un traitement au Cortancyl. Aujourd’hui
après un an et demi de traitement elle prend 5mg/jour. Toutefois, les symptômes
reprennent dès qu’elle diminue le dosage et elle a grossi de 20kg. De plus,
elle ne voit pas de rhumatologue spécialiste. Elle habite en Savoie France.
Doit-elle prendre un traitement de fond ? Doit-elle voir un spécialiste et si
oui qui nous conseillez-vous et où ?
Merci d’avance pour vos conseils.

Complément

Merci beaucoup pour votre réponse. 

J’ai bien pris note des conseils que vous nous
adressez. En outre, j’ai déjà visionné une partie des réponses que vous m’avez
indiquées

Effectivement, outre du Cortancyl ou son générique ainsi
que de la vitamine D (Fosamax) ma mère ne suit aucune autre médication. Par
ailleurs, le rhumatogue d’Aix les Bains qui la suivait, le Dr. SEVEZ  est décédé
l’été dernier d’où mon soucis de trouver un médecin aussi compétent pour suivre
ma mère, son associée ne souhaitant pas reprendre toute sa cientèle. Auriez-vous
des recommandations particulières ainsi que des contacts pour nous aider dans le
choix du rhumatologue ?

Encore merci.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

La pseudo-polyarthrite
rhizomélique ,
  qui est aux confins de la
polyarthrite rhumatoïde, a souvent fait l’objet de questions sur ce site. Voir
à ce propos les réponses
  44 , 71 bis , 88 , 274 , 315 , 353 , 360 et
369 .
La pseudo-polyarthrite rhizomélique est une affection douloureuse qui
intéresse essentiellement la nuque, les épaules et les hanches. Elle nécessite
un traitement de cortico-stéroïdes a faible dose ( 15 mg au début puis doses
dégressives jusqu’à environ 5mg d’équivalent prednisone par jour ). Les
premières descriptions de la maladie donnaient à penser que l’évolution était
limitée à une année. L’expérience ultérieure nous oblige à admettre que
l’évolution peut durer jusqu’à plusieurs années.

Lorsque ces douleurs rhizoméliques ( localisées à la
racine des membres ) sont accompagnées de maux de tête, à localisation
temporale surtout, et/ou de troubles oculaires, il est
très important de rechercher une artérite temporale ( maladie de
Horton ). Ceci a été fait dans le cas de votre mère puisqu’elle a subi une
biopsie de cette artère. Lorsque les deux affections sont associées, la
surveillance doit être attentive en raison surtout du risque de complications
vasculaires, particulièrement au niveau de l’œil. Le « pilotage » est
guidé par le suivi de la vitesse de sédimentation ( qui peut être très élevée
au départ ) et par l’examen ophtalmologique spécialisé.

L’appréciation de l’état douloureux ne suffit pas
pour fixer la dose de stéroïde.

Etant donnés l’importance de la prise de poids et la
récidive douloureuse, nous pensons que votre suggestion de refaire un bilan de
la situation sur le plan rhumatologique et angiologique est tout à fait
adéquate. Du fait que l’affection est surtout bien connue des rhumatologues, je
vous propose de consulter le service de rhumatologie du CHU de Grenoble ou un
des nombreux rhumatologues d’Aix-les-Bains.

Complément

Il
ne nous est malheureusement pas possible de vous conseiller pour le choix d’un
médecin. Une telle demande n’entre pas dans les buts de ce site. De toutes
façons, nos relations avec les médecins d’Aix-les Bains sont déjà anciennes et
nous ne disposons pas de renseignements précis sur les spécialistes
actuellement en fonction.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022