Skip to Content
Polyarthrite
Question 611
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 615

mark2_2.gif

Bonjour,
je viens de tomber sur ce site, j’ai lu quelques questions-réponses intéressantes.
J’ai 20ans, et depuis deux ans, je ressens des douleurs très aiguës. J’ai fait
des tests rhumato, radios, prises de sang etc… Un suivi avec mon rhumato
regulier, mais rien ne m’est prescrit car on ne sait pas définir mon « problème ».

J’ai des douleurs jours et nuits aux niveaux des deux mains, des doigts
(auriculaires, annulaires essentiellement et « tête » du pouce), les
chevilles et la hanche. Celles-ci pouvant se bloquer durant 5min, 1heure,
1journée, et se débloquer l’instant d’après. Je ne suis jamais temperée à ces
extremités, mes mains sont glaciales ou brûlantes et enflées (pas assez au goût
de mon rhumato pour me donner quelque chose pour apaiser ces douleurs.)
La douleur commence à s’etendre aux tendons, ça devient très douloureux de
marcher, écrire, serrer une éponge, etc… Je n’ai plus de force pour les gestes
quotidiens (ex: ouvrir une bouteille).

Ma sœur a eu de la polyarthrite à l’âge de 3ans, pendant quelques années, mais
a été prise en charge très vite. Mon oncle est en phase d’évolution très
rapide et une cousine éloignée est invalide à 80%.
Mon père a du psoriasis.

Que pensez-vous de tout ça ?? Car je perds vraiment espoir de trouver quelque
chose pour apaiser ces douleurs…

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Votre message illustre une fois de plus les difficultés de diagnostic des maladies articulaires inflammatoires, dans la
période initiale
(Voir réponses 96, 153,
164, 209, 307, 403).

Dans votre cas particulier, nous
sommes d’emblée frappés par la forte « 
agrégation familiale »
c’est à dire par le nombre élevé de polyarthrites dans votre famille (3 cas,
sans compter un cas de psoriasis). Il est donc normal de rechercher aussi une
polyarthrite pour expliquer vos douleurs personnelles.

Je retiens que votre maladie débute donc à 18 ans, mais
vous ne nous donnez pas d’éléments pour en apprécier l’évolution au cours de
ces deux dernières années.
  Vous nous
décrivez des
douleurs très aiguës, jour et nuit, avec des « blocages » intermittents, de durée
variable. Ces sensations douloureuses concernent les deux mains (prédominance
sur les deux derniers doigts, ce qui est inhabituel dans la polyarthrite rhumatoïde),
les chevilles et la hanche. Vous insistez sur des sensations thermiques
anormales
(mains brûlantes ou glacées). Vous parlez
d’une enflure de ces mains, mais sans nous apporter la confirmation d’une
enflure localisée à une articulation précise, sans nous donner d’arguments en
faveur d’une enflure synoviale au niveau d’une articulation ou d’un tendon.

Le diagnostic d’une polyarthrite débutante doit s’appuyer
sur des
arguments anamnestiques (votre description évoque
cette maladie, mais certains aspects ne sont pas concordants),
cliniques (il faut que l’examen médical
puisse mettre en évidence la synovite caractéristique),
radiologiques (c’est au niveau des petites articulations des mains
qu’on trouve les premières preuves, sur les clichés radiologiques, complétés si
nécessaire par une autre technique d’imagerie),
biologiques enfin (accélération de la vitesse de sédimentation,
élévation de la C-réactive Protéine, mise en évidence du facteur rhumatoïde,
positivité des anticorps anti-CCP…)

Etant donné la notion d’un cas de psoriasis dans votre
famille, il conviendrait de rechercher sur vous même une éventuelle trace de ce
psoriasis dans les endroits « classiques » que sont les ongles et
l’ombilic (où l’on peut trouver la preuve du diagnostic avant les lésions
évidentes de la région olécranienne). L’arthrite en relation avec le psoriasis
présente des divergences par rapport à la polyarthrite rhumatoïde (Voir
réponses
109, 119, 142, 180, 346, 564, 567,
576).

Les sensations thermiques anormales que vous décrivez aux
mains mériteraient peut-être une investigation angiologique.

Pour mieux comprendre votre
cas, il serait utile de connaître vos réactions aux divers traitements qui ont
pu vous être conseillés depuis deux ans.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022