Skip to Content
Polyarthrite
Question 92
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 92


mark2_2.gif

on me propose un traitement appelé : remicade . j’aimerais avoir des
renseignements sur celui-ci. efficacité, effets secondaires. je vous remercie d’avance pour ces renseignements

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Le traitement de la polyarthrite
rhumatoïde a été révolutionné ces dernières années par l’introduction des
inhibiteurs
du TNF alpha
(voir réponses à la question 12), mais ces médicaments doivent
être considérés comme des
traitements de pointe, réservés aux cas
sévères, après échec des traitements classiques
(en particulier du
Methotrexate (MTX).

Il s’agit essentiellement de
l’Etanercept (Enbrel®) et de l ‘Infliximab (Remicade®). Le premier
s’administre en injections sous-cutanées et le second en perfusions
intraveineuses. En raison de la nouveauté de ces médicaments, des difficultés
potentielles du traitement et aussi du prix très élevé, il est exigé en Suisse
que les patients soient soumis à une évaluation par un collège d’experts
(centrés sur les services universitaires de rhumatologie) ceci afin de
confirmer l’indication, et le choix entre les deux médicaments.

Contre- indications :

        
infections aiguës ou chroniques (spéc. VIH, hépatite,
histoire de tuberculose, etc.)

        
grossesse et allaitement

        
tumeur maligne dans les 5 dernières années

        
sclérose en plaques ou signes évocateurs de cette
maladie

Précautions :

        
pas de vaccin vivant pendant ce traitement

        
prudence accrue si le patient reçoit plus de 10 mg de
cortisone par jour.

Interruption du
traitement :

        
en cas d’infection déclarée

        
dans la période qui précède et suit une intervention

Technique :

        
perfusions intraveineuses, de préférence en milieu
hospitalier

        
à répéter après deux et six semaines

        
puis, en général toutes les huit semaines

        
surveillance biologique indispensable

        
L’infliximab n’est donné qu’en association avec le
Methotrexate
pour éviter que le patient ne fabrique des anticorps contre
l’infliximab.

Effets secondaires :

        
réactions allergiques

        
exacerbation d’infections latentes.

Efficacité :

Elle est supérieure à celle des autres traitements
de fond, en particulier à celle du
  MTX
seul, parfois spectaculaire. L’efficacité à long terme ne peut pas encore être
chiffrée. Il existe des cas « non répondants ».
 

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022